Réseau collaboratif des lauréats de l'examen professionnel d'Administrateur Territorial

24 avril 2017

Qui sont-ils ?

AATF

« Ils sont désormais 107 ! La communauté des administrateurs territoriaux  de France s'agrandit depuis 3 ans grâce à l'arrivée de nouveaux collègues issus de la récente voie d'accès de l'examen professionnel. Ces collègues nourrissent ainsi la diversité de notre cadre d'emplois, composé de femmes et d'hommes aux parcours différents, qu'ils soient administrateurs territoriaux par concours interne, externe, 3e concours, par promotion interne ou désormais par examen professionnel. Je leur souhaite de s'épanouir pleinement dans l'accomplissement des  missions auxquelles ils se destinent, au sein des collectivités qui effectueront le choix judicieux de les recruter ! »

Fabien TASTET
Président de l'AATF

 

Bandeau lepat

 

Qui sommes-nous ?

Que voulons-nous construire ensemble ?

  • Participer à la valorisation du cadre d'emplois des Administrateurs Territoriaux,

  • Contribuer à la notoriété de l'examen professionnel, nouvelle voie d’accès à ce cadre d’emplois,

  • Développer la solidarité entre membres du réseau.

Quel mode collaboratif ?

  • Une intelligence collective indépendante, au service des initiatives de ses membres,

  • Un forum où tous sont égaux « selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents » (Cf. Art VI de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789).

 Que trouve-t-on sur ce site ?


 trombi

Originale
Vous pouvez télécharger par ce lien le trombinoscope au format PDF mis à jour le 22/03/2017.

Vous y trouverez :

- la liste alphabétique des lauréats,
leurs fonctions, colllectivités, adresses courriels
et quelques indications pour ceux qui sont ouverts à une éventuelle mobilité.

- un tableau de leur répartition géographique, par région et département,
- un tableau de leur répartition par type de collectivité territoriale.

Un annuaire des administrateurs territoriaux, toutes voies d'accès confondues, est géré par l'AATF.


Posté par Reseau LEPAT à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


3 questions à... Betty CHOLLET

Portrait 

Quel est votre parcours professionnel ?  

IDBC2 ombreIl est très diversifié alternant des postes dans la fonction publique d'Etat, dont je suis originaire et en détachement à plusieurs reprises, dans la fonction publique territoriale. Le « fil rouge » de ces postes successifs est la  mise  en  oeuvre  des  compétences  attachées à mon métier de juriste public. En parallèle, la grande constante de ce parcours est, jusqu'à présent, l'action au plus près des élus de terrain, directement pour leur compte ou pour la mise en œuvre de l'ingénierie de l'Etat, en particulier sur les questions de développement de la coopération intercommunale depuis la première loi s'y rapportant en 1992. 

J'ai eu l'occasion d'exercer des responsabilités de direction dans la quasi totalité des niveaux de collectivités territoriales et la diversité de ces expériences, ajoutée à l'apport des missions assurées en préfecture ou tribunal administratif, a considérablement développé mon goût pour la conduite des équipes tout en approfondissant ma culture administrative. Je suis actuellement directrice de l'action juridique et institutionnelle au Département du Gers avant d’entamer, d’ici quelques jours, une nouvelle étape dans la sphère Etat.

La démarche de mobilité que je mets ainsi en œuvre depuis le début de ma carrière est à mon sens source d'enrichissement personnel et professionnel, pour moi-même évidemment mais aussi pour toutes les structures dans lesquelles j'ai pu servir : cela génère une capitalisation qui permet de proposer de nouvelles modalités de travail et de témoigner d'expériences dont les enseignements peuvent être utiles, qu'il s'agisse de s'en inspirer ou à l'inverse de s'en prémunir. Et la dualité Etat / territoriale, en allers-retours, est propice à l'acquisition d'un équilibre qui permet, dans chaque sphère, de mieux aider à appréhender les logiques particulières de l'action publique.

Quelles sont aujourd’hui vos aspirations professionnelles ? 

Je suis indéfectiblement attachée à l'action publique et à ses valeurs au service des territoires. C'est la raison pour laquelle je priorise la mise en œuvre de la diversité de mes compétences et de mon expérience au plus près de ceux qui la conduisent, poursuivant ainsi l'enrichissement mon parcours professionnel. Mon objectif majeur est donc de poursuivre cet investissement au niveau plus stratégique encore de décision qui est celui d'un administrateur territorial, au service quotidien des citoyens et des élus.

Ma prédilection va d'emblée aux territoires ruraux, où les problématiques d'accès des services au public, de proximité de l'action publique et de désenclavement sont souvent cruciaux et dont j'ai pu mesurer combien ils sont porteurs de dynamiques et d'investissements humains puisqu'ils ont été jusqu'alors, pour l'essentiel, le cadre de mon intervention.

La prise de responsabilités d'administrateur pour un EPCI issu de la mise en œuvre du dernier schéma départemental de la coopération intercommunale, pour une collectivité départementale ou régionale dans les nouvelles conditions issues de la loi NOTRe, sera le cadre de la réalisation de ces aspirations professionnelles qui sont aujourd'hui les miennes.

Reperes BC

Si vous étiez…

Un paysage : le bleu intense du ciel sur les cimes enneigées des Alpes
Un personnage célèbre : Rosa Parks
Une musique : le bouleversant morceau « Suninga » de Richard Bona
Un lieu : le village de Larroque-Engalin en mai
Une œuvre : « Une page d'amour » de Zola

 

 

Ce profil suscite votre intérêt ? Vous pouvez contacter Betty Chollet à l'adresse Betty.chollet@orange.fr


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

Posté par Reseau LEPAT à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 avril 2017

Etre candidat à l'examen professionnel d'administrateur territorial - Session 2017

examen

 

Qui peut être candidat ?

- les attachés principaux et directeurs territoriaux, conseillers principaux territoriaux des activités physiques et sportives de deuxième et première classe, en activité ou en détachement justifiant, au premier janvier de l’année de l’examen, de 4 ans de services effectifs dans l’un de ces grades,

- les fonctionnaires territoriaux de catégorie A qui ont occupé, pendant au moins 6 ans, un des emplois fonctionnels listés sur la page dédiée du site du CNFPT.

Quel calendrier ?

     S15fait28 mars 2017 : Arrêté portant ouverture de l'examen professionnel (publié au JORF le 09 avril 2017)

  • 15 mai - 9 juin 2017 : Période d'inscription sur le site du CNFPT
  • 16 juin 2017 : Date limite d'envoi du dossier, y compris les épreuves d'admissibilité

  • à partir du 10 juillet 2017 : examen des dossiers par le jury
  • Fin juillet - août 2017 (période indicative) : publication de liste des candidats admissibles
  • août 2017 (période indicative) : transmission par les candidats des notations/évaluations des 10 dernières années.
  • fin août 2017 (période indicative) : préparation à l'oral par le CNFPT
  • septembre 2017 (période indicative) : épreuve orale à Paris

  • octobre 2017 (période indicative) : publication de la liste des candidats admis
  • octobre 2017 (période indicative) : transmission par les candidats des attestations (ou dispenses) précisant qu'ils sont à jour de leurs diverses obligations de formation.
  • novembre - décembre 2017 (période indicative) : publication au JORF de la liste d'aptitude rassemblant l'ensemble des lauréats

Quel soutien le réseau des lauréats peut-il apporter aux candidats ?

  • Avant la remise des dossiers :
    - échanges et conseils sur les attendus du dossier écrit.
    -
  • Entre la publication de la liste des admissibles et les épreuves orales :
    - échanges et conseils sur les attendus de l'épreuve orale et sur la manière de s'y préparer.

  • Après la publication de liste des candidats admis :
    - accueil dans le réseau des lauréats de l'examen professionnel,
    - échanges et conseils sur les éléments complémentaires à remettre au CNFPT pour montrer que le lauréat à rempli toutes ses obligations en terme de formation,
    - échanges et conseils sur les modalités pratiques nécessaire pour pouvoir être nommé,
    - échanges et conseils sur le parcours de formation à élaborer suite à la réussite à l'examen professionnel,
    - soutien aux lauréats en démarche de mobilité.

Qui contacter ?

Nous serons ravis de répondre à vos questionnements, tant sur l'opportunité de présenter votre candidature que pour vous accompagner au long de l'aventure exigeante mais très enrichissante de la participation à un tel examen professionnel.

En bas de la page principale de ce site, vous trouverez le lien vers le trombinoscope actualisé des lauréats de l'examen professionnel des sessions précédentes.

  • Un classement géographique peut vous permettre de trouver des contacts de lauréats à proximité de votre collectivité.
  • Un classement par strate de collectivité peut vous permettre de cibler les lauréats selon le type de vos questions.
  • Les fonctions et collectivités mentionnées pour chaque lauréat peuvent aussi orienter votre choix.

Pour aller plus loin :

- Arrêté portant ouverture de l'examen professionnel (session 2017)
- Plaquette de présentation de l'examen professionnel
- Éléments de cadrage des épreuves
- Page dédiée sur le site du CNFPT (à consulter impérativement !)


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

Posté par Reseau LEPAT à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 avril 2017

3 questions à... Florence EVEN

Portrait 

Quel est votre parcours professionnel ? 

IDFE2J'ai commencé ma carrière dans un département à la direction de la solidarité où j'étais en charge de l'aide sociale aux adultes (personnes âgées et personnes en situation de handicap, aide médicale bénéficiaires du RSA).

Puis j'ai travaillé dans deux Régions en responsabilité des politiques de formation professionnelle des demandeurs d'emploi ainsi que des formations sanitaires et sociales. 

J'ai également travaillé en Conseil Economique Social et Environnemental Régional sur des activités de prospective et d'évaluation des politiques publiques.

Je suis actuellement et depuis 2013 en détachement sur un poste de direction générale dans une Université de taille moyenne, où je me suis occupée du patrimoine, du numérique, de la recherche, et plus récemment de la formation, de l'innovation et des relations internationales.

Quelles sont aujourd’hui vos aspirations professionnelles ?

Je suis intéressée par des postes de direction en Région ou de DGA en département (solidarité) ou agglomération, si possible dans des contextes de forte innovation et sur des enjeux de cohésion sociale et territoriale.

 Si vous étiez…Reperes FE

 Un paysage : le Chimborazo (Equateur)
Un personnage célèbre : Derrida
Une musique :Steve Reich
Un lieu : Landmannalaugar (Islande)
Une oeuvre : Le ravissement de Lol V. Stein de Marguerite Duras 

 

Ce profil suscite votre intérêt ? Vous pouvez contacter Florence Even à l'adresse florence-even@orange.fr


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

Posté par Reseau LEPAT à 17:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mars 2017

3 questions à... Isabelle RIOUX

Portrait 

Quel est votre parcours professionnel ? 

IDIR ombreJ’ai principalement occupé des emplois fonctionnels (DGS ou DGA) dans des communes de 10 à 20 000 habitants en région parisienne (Villepreux et Le Vésinet - 78-, Le Raincy - 93-) puis en Normandie à Deauville, surclassée touristiquement.

Mes premières missions dans ces villes, souvent en difficultés financières en l’absence de tissu économique, ont consisté à rationaliser le budget, les commande et achat publics ainsi qu’à organiser les services. En parallèle, j’ai eu à accompagner des dossiers d’aménagement urbain (zone d’aménagement concerté, restructuration d’une station d’épuration, toilettage de POS…) et animation du territoire (culture, politique de la ville…).

Puis pendant presque 10 ans, j’ai occupé les fonctions de DRH au Conseil départemental de l’Orne (61), transformant un service du personnel en direction : gestion RH intégrée, plan de formation, création d’une équipe pluridisciplinaire visant à l’amélioration des conditions de travail et au maintien dans l’emploi, communication interne,... Faisant partie du CODIR, j’ai pu participer à de grands chantiers transversaux (“lolfisation” du budget, décentralisation phase 2 et réorganisation des services collèges-aménagement du territoire/routes…).

A l’issue d’un bilan managérial à l’INET, je me suis une nouvelle fois orientée vers les services publics de proximité en devenant fin 2010 DGS de la ville de Gap dans les Hautes Alpes (40 000 habitants). Dès 2014, la perspective d’une création d’agglomération avec la fusion de 2 communautés de communes devait satisfaire mon appétence pour la structuration des territoires et la réorganisation des services.

Au final, cette création ne s’est faite qu’a minima avec 2 villages, puis une communauté de communes en 2017. La mise en place des compétences de l’agglomération avec les seuls effectifs de la commune-centre a cependant été riche en nouveaux apprentissages.

Cette expérience m’a donné une vision plus large du territoire : l’intercommunalité en milieu péri-urbain et rural à la croisée des compétences de la Région, du Département et des pôles d’équilibre des territoires ruraux/Pays.

 

Quelles sont aujourd’hui vos aspirations professionnelles ?

Devenue administratrice territoriale depuis 2015, mes connaissances me conduisent à souhaiter - dans le contexte actuel de mutation de la Fonction publique - être la traductrice de la vision des élus du territoire qui m’accueillerait, être l’assistante de leur gouvernance.

Cette structure d’accueil pourrait être une agglomération importante, un conseil départemental de moyenne importance ou une direction transversale (ressources, RH…) d’une collectivité de grande taille.

Sans attache territoriale formelle, les régions “Atlantique”, Pays de Loire et Centre-Val de Loire ont ma prédilection.

Mon souhait de mobilité fonctionnelle s'insère logiquement à terme, dans la poursuite d’une évolution de carrière dans le grade d’administrateur hors classe.

Reperes IR 

 

Si vous étiez…
Un paysage : une lande
Un personnage célèbre : Bartabas
Une musique : La 9ème symphonie de Svorak
Une oeuvre : Les statues animalière de Pompon

 

Ce profil suscite votre intérêt ? Vous pouvez contacter Isabelle Rioux à l'adresse isabelle.rioux@ville-gap.fr


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

Posté par Reseau LEPAT à 12:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 mars 2017

17 03 2017 : Accueil par l'AATF

accueil 17 03 17 -7 accueil 17 03 17 -8 accueil 17 03 17 -2

Le 17 mars dernier, nous étions une quinzaine d'administrateurs issus de l'examen professionnel à répondre présents à l'invitation de l'Association des Administrateurs Territoriaux de France (AATF). Lors de cet accueil chaleureux, Fabien Tastet, son Président, a souligné que ce sont ainsi plus de 100 administrateurs issus de cette nouvelle voie d'accès qui viennent enrichir le cadre d'emplois.

Il a ensuite donné la parole à Remy Berthier qui s'est exprimé au nom de l'ensemble des administrateurs lauréats de l'examen professionnel en apportant les éléments suivants :

- Nous remercions l'AATF à divers titres.
Tout d'abord, sans elle, nous ne serions pas là ce soir. En effet, cette association a milité pour la création de l'examen professionnel qui permet de reconnaître des parcours riches et singuliers de cadres territoriaux expérimentés puisqu'ils entament pour la plupart le troisième tiers de leur carrière.
Ensuite, dès la mise en place de notre réseau collaboratif informel, les contacts ont été nombreux et chaleureux, comme en témoigne le mot de bienvenue que Fabien Tastet a bien voulu rédiger pour figurer en ouverture de notre site.
Enfin, la réception de ce soir et pour un grand nombre d'entre nous la journée d'information/formation qui l'a précédée ont été l'occasion de nous sentir pleinement à notre place dans la grande "famille" des administrateurs.

- En ajoutant les personnes qui ont expressément demandé à être excusées, ce sont plus de 40% des 107 lauréats de l'examen professionnel qui auraient souhaité répondre présents à l'invitation de l'AATF, certains de la complémentarité entre notre réseau et les actions de l'association.
Pour ne prendre qu'un seul exemple, nous sommes persuadés que l'AATF est le bon canal pour porter les évolutions statutaires qui permettraient de lutter efficacement contre le phénomène des "reçus/collés". Cette épée de Damoclès qui menace plusieurs d'entre nous est incompréhensible au vu du caractère très qualifiant des épreuves et du taux de sélectivité de 7% de candidats admis. Nous pensons plus particulièrement à l'interdiction du "double-détachement", qualifiée d'"ubuesque" dans la conclusion du bilan officiel de la session 2016 par le président du jury, qui oblige les deux tiers de lauréats DGS/DGA à quitter leur emploi fonctionnel pendant les 6 mois de stage dans le cadre d'emplois des administrateurs, mais aussi à la question de l'ouverture aux administrateurs territoriaux de certains emplois fonctionnels des communes de 20 à 40 000 habitants dont les responsabilités sont souvent très élevées dans des contextes éminemment complexes.

En conclusion, nous nous réjouissons de cet accueil fraternel à l'AATF, ici comme dans les délégations régionales, et de nos collaborations actuelles et futures !

accueil 17 03 17 -4

Pour aller plus loin :

- Retour en image sur la journée de formation du 17 mars 2017 suivi de l'accueil des administrateurs issus des trois sessions de l'examen professionnel sur le site de l'AATF


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

Posté par Reseau LEPAT à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 mars 2017

3 questions à... Christian DEBIEVE

 

IDCD ombre

Portrait 

Quel est votre parcours professionnel ? 

Essentiellement des fonctions de directeur général de services de villes et d’EPCI dans le Nord-Pas-de-Calais (BETHUNE et environs), en Haute-Savoie (SAINT-GERVAIS-Les-BAINS et environs) et dans la Drôme (MONTELIMAR). Une expérience de 4 années de consultant auprès des collectivités et des expériences « parallèles et ponctuelles » de direction d’office de tourisme, d’établissement thermal et de festival international d’humour.

 Je suis aujourd’hui directeur du Pôle métropolitain Caen-Normandie-Métropole (1 million d’habitants).

 

Quelles sont aujourd’hui vos aspirations professionnelles ?

« Du gagnant/gagnant. » Elles n’ont pas vraiment changé depuis mon début de carrière : pouvoir innover, « créer de l’action territoriale », mettre mon expérience au service d’une organisation et en contrepartie continuer à apprendre dans des domaines nouveaux. Je me détermine par rapport à la vision et au projet, au cas par cas.

Je recherche plutôt un poste en Normandie ou dans les Hauts-de-France. S'il fallait choisir, plutôt une direction en Conseil Régional ou au CNFPT.

Reperes CD

 

 

Si vous étiez…
Un paysage : une plage du nord
Un personnage célèbre : Eric Clapton
Une musique : un blues
Un lieu : une scène

Une oeuvre : L'étranger de Camus

 

Ce profil suscite votre intérêt ? Vous pouvez contacter Christian Debiève à l'adresse christian.debieve@caen-metropole.fr


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

Posté par Reseau LEPAT à 12:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 février 2017

3 questions à... Valérie BOUVIER

Portrait
IDVB ombre
Quel est votre parcours professionnel ?

Un parcours professionnel d’abord auprès du Ministère de la Justice durant 15 années où j’ai successivement occupé des postes à
responsabilités en Conseil des Prud'hommes, Tribunal d'Instance et Tribunal de Grande Instance, puis j’ai choisi en 2009, par la voie du détachement, de rejoindre le monde territorial.

Directrice Générale des Services d’une intercommunalité de 25.000 habitants, j’ai participé aux côtés des élus à sa structuration et à son intégration dont le Coefficient d'Intégration Fiscale était à mon départ en 2013 de 0,53. J’ai développé de fortes compétences managériales tout en apprenant et en me formant à l’environnemental territorial. Cette expérience a fait appel à mes capacités d’adaptation, à sortir de ma zone de confort pour aller vers des matières et des compétences nouvelles nécessitant un investissement personnel important.

Enrichie par ce poste de DGS et après intégration dans la Fonction Publique Territoriale, j’ai postulé, en 2013, sur un poste d’adjoint au Centre de Gestion de Haute-Savoie (CDG74), création de poste dont la mission principale était de réfléchir au positionnement du CDG74 pour le mandat 2014/2020. Soumis à des enjeux importants en raison de la nouvelle organisation administrative, le CDG74 est un exemple au niveau national au regard de l’impact subi par la mise en place de la loi Notre. Au 1er janvier 2017, le budget est amputé de 8% des recettes sans possibilité de bénéficier d’un temps d’adaptation en raison d’un vide juridique.

Il s’est agi de se montrer inventif et persévérant pour offrir aux collectivités de nouveaux services mais aussi poser un modèle économique pérenne.

Depuis décembre 2016, je suis nommée administrateur stagiaire.

Quelles sont aujourd’hui vos aspirations professionnelles ?

J’aspire à pouvoir participer et accompagner les mutations territoriales, tant auprès des élus que des équipes. L’approche de l’organisation territoriale doit se repenser  globalement et pas seulement sous le seul prisme financier. La raréfaction des ressources que nous connaissons doit nous pousser à réfléchir différemment en revenant à des questions de base mais fondamentales comme le périmètre de l’action publique et les modes de gestion associés.

L’approche financière ne peut se faire sans une approche de la Gestion des Ressources Humaines, il est indispensable que  la GRH territoriale soit instaurée comme une modalité de gestion de la ressource humaine, quasiment le seul actif des collectivités. Sans quoi nous continuerons à créer une inflation de l’emploi public, des situations individuelles difficiles face aux mobilités forcées et non anticipées et surtout à générer sur un même territoire des structures en sous et sur effectif. J’adorerais pouvoir porter un tel projet.

Je ne suis pas en recherche active à ce jour mais reste ouverte à toute opportunité notamment à l’international ou en France (plutôt EST de la France ) sur un projet d’administration innovant.

reperes VB

 

 

 

Si vous étiez…
Un paysage : l’infini du cap nord
Un personnage célèbre : Simone de Beauvoir
Une musique : les 4 saisons de Vivaldi
Une oeuvre : la sculpture de David
exposée à Florence
et réalisée par Michel Ange en 1501

 

 

Ce profil suscite votre intérêt ?
Vous pouvez contacter Valérie Bouvier à l'adresse valerie.bouvier@cdg74.fr


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


Posté par Reseau LEPAT à 22:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 janvier 2017

3 questions à… Nathalie PATISSOU

Portrait
NPombre

Quel est votre parcours professionnel ?

Après une carrière très majoritairement consacrée aux départements, je suis aujourd’hui DGS d’une commune touristique varoise classée 20 / 40 000 habitants.

En début de carrière, j’ai successivement occupé des postes aussi diversifiés qu’attachée de presse, contrôleur de gestion ou responsable d’un service de Placement Familial.

A partir de 2008, le Conseil Général du Var m’a confié des postes avec une forte composante managériale, en tant que directrice adjointe de la MDPH, directrice de l’Autonomie, puis déléguée générale adjointe aux solidarités où j'ai notamment réorganisé toute la délégation sociale, (4 directions et 1200 agents) dans un contexte de crise. J’ai dû développer des stratégies multiples, faire preuve d’audace et de créativité, mais aussi d’adaptabilité et de pédagogie.

De toutes ces expériences, j’ai appris à oser bousculer l’existant, à repousser les limites et à porter le changement dans toutes ses dimensions avec l’adhésion des équipes.

Après 26 années dans des départements, j’ai intégré la Mairie du Pradet en qualité de DGS. Je conduis la nécessaire modernisation des services municipaux, en impulsant de nouvelles pratiques professionnelles. Je conseille les élus pour leur permettre de réaliser leur projet politique de mandat. Je développe dans un même temps une expertise de gestion indispensable à l’aide à la décision.

Quelles sont aujourd’hui vos aspirations professionnelles ?

J’aspire à accompagner la nécessaire mutation des collectivités, auprès des élus comme des
équipes. La raréfaction des ressources pousse à des arbitrages parfois difficiles et une approche en profondeur par le sens et la place de l’action publique permet d’éclairer les choix des décideurs et de mobiliser les acteurs. Ce sont ainsi des postes de DGS et DGA de grandes collectivités sur lesquels je me projette, mais aussi sur des fonctions plus transversales d’accompagnement au changement auprès des services ou de coaching de cadres. Je suis en recherche d’un poste dans le tiers sud de la France, sur tout type de collectivité

 

NP Reperes


 

Si vous étiez…
Un paysage : la douceur des vallons Pyrénéens
Un personnage célèbre : Olympe de Gouges
Une musique : Une sonate de Chopin
Un lieu : les jardins de l’Alcazar à Séville
Une oeuvre : « L’homme de Vitruve »

 

 

Ce profil suscite votre intérêt ?
Vous pouvez contacter Nathalie Patissou à l'adresse pattom2@wanadoo.fr


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

 

 

Posté par Reseau LEPAT à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 janvier 2017

Un examen professionnel exigeant et innovant

Bilan« Le jury exprime un satisfecit sur l’ensemble des candidatures, du déroulement des épreuves et du profil des lauréat.e.s. Ses membres ont ressenti cette 3è édition de l’examen professionnel comme un signe de bonne santé de l’encadrement supérieur des collectivités locales et de la fonction publique territoriale en général. Les candidat.e.s et en particulier les lauréat.e.s ont démontré de nombreuses qualités professionnelles et de fortes valeurs qu’ils mettent à disposition du service public territorial »

(conclusion du Bilan de l'examen d'administrateur territorial - session 2016, Bruno Paulmier, DGS de Niort, président du jury)  


Par décret n° 2013-738 du 12 août 2013, "les modalités de promotion interne dans le cadre d'emplois des administrateurs territoriaux sont modifiées afin de substituer à la voie de l'inscription en liste d'aptitude « au choix », après avis de la commission administrative paritaire compétente, celle de l'inscription sur une liste d'aptitude après examen professionnel".

Cet examen professionnel permet à des cadres territoriaux confirmés d'accéder au cadre d'emplois des administrateurs territoriaux au regard de leur expérience professionnelle et de leurs qualités managériales. Après une sélection effectuée sur la base d'un dossier écrit synthétisant expériences et motivation du candidat, la liste des lauréats est établie à l'issue d'un grand oral devant un jury composé de 9 membres relevant de trois collèges - élus, fonctionnaires territoriaux de catégorie A+, personnalités qualifiées.

Le nombre de postes ouverts est limité à 70% du nombre d'admis au concours, soit 35 à 36 par année à l'échelle nationale.

Depuis 2014, ils sont 107 à avoir été sélectionnés lors des trois sessions de cet examen. Sur l'ensemble du territoire national, ils occupent des postes à forte responsabilité dans tous les types de collectivité et offrent une grande diversité de profils.

Pour aller plus loin :

- Page dédiée aux candidats de la session 2017 de l'examen professionnel
- Plaquette de présentation de l'examen professionnel
- Éléments de cadrage des épreuves
- Page dédiée sur le site du CNFPT


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

 

Posté par Reseau LEPAT à 22:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,