Réseau collaboratif des lauréats de l'examen professionnel d'Administrateur Territorial

01 septembre 2017

Qui sont-ils ?

AATF

« Ils sont désormais 107 ! La communauté des administrateurs territoriaux  de France s'agrandit depuis 3 ans grâce à l'arrivée de nouveaux collègues issus de la récente voie d'accès de l'examen professionnel. Ces collègues nourrissent ainsi la diversité de notre cadre d'emplois, composé de femmes et d'hommes aux parcours différents, qu'ils soient administrateurs territoriaux par concours interne, externe, 3e concours, par promotion interne ou désormais par examen professionnel. Je leur souhaite de s'épanouir pleinement dans l'accomplissement des  missions auxquelles ils se destinent, au sein des collectivités qui effectueront le choix judicieux de les recruter ! »

Fabien TASTET
Président de l'AATF

 

Bandeau lepat

 

Qui sommes-nous ?

Que voulons-nous construire ensemble ?

  • Participer à la valorisation du cadre d'emplois des Administrateurs Territoriaux,

  • Contribuer à la notoriété de l'examen professionnel, nouvelle voie d’accès à ce cadre d’emplois,

  • Développer la solidarité entre membres du réseau.

Quel mode collaboratif ?

  • Une intelligence collective indépendante, au service des initiatives de ses membres,

  • Un forum où tous sont égaux « selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents » (Cf. Art VI de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789).

 Que trouve-t-on sur ce site ?


 trombi

Originale
Vous pouvez télécharger par ce lien le trombinoscope au format PDF mis à jour le 04/09/2017.

Vous y trouverez :

- la liste alphabétique des lauréats,
leurs fonctions, colllectivités, adresses courriels
et quelques indications pour ceux qui sont ouverts à une éventuelle mobilité.

- un tableau de leur répartition géographique, par région et département,
- un tableau de leur répartition par type de collectivité territoriale.

(Pour recevoir ce trombinoscope par mail dans une meilleure définition graphique,
vous pouvez "contacter l'auteur" en haut à droite de cette page web)

Un annuaire des administrateurs territoriaux, toutes voies d'accès confondues, est géré par l'AATF.


Posté par Reseau LEPAT à 12:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Examens professionnels d'administreur territorial et d'ingénieur territorial en chef : Conseils méthodologiques

conseil

Au fil des échanges interpersonnels et des commentaires sur ce site, les lauréats de ces examens professionnels ont été amenés à prodiguer divers conseils, tant sur le dossier écrit dont trois éléments constituent les épreuves d'admissibilité que sur l'épreuve orale qui conditionne l'admission.

Cette page a pour objet de rassembler ces différents conseils "entre collègues", complémentaires des éléments de cadrage officiels, des pages dédiées du site du CNFPT et des préparations à l'oral dispensées par le CNFPT ou d'autres organismes.

Pour mémoire, depuis 2017, le cadrage du nouvel examen professionnel d'ingénieur territorial en chef est identique à celui mis en oeuvre depuis 2014 pour les administrateurs territoriaux. Ces conseils valent donc pour les uns comme pour les autres.

Les épreuves d'admissibilité : le dossier écrit.

Tout d'abord, prenez le temps de lire attentivement tous les éléments disponibles sur les pages dédiées à ces deux examens sur le site du CNFPT : Eléments de cadrage des épreuves, bilan des sessions précédentes, foire aux questions... (lien vers les pages du site du CNFPT pour les examens professionnels d'administrateur territorial et d'ingénieur territorial en chef)  

Les trois documents ci-dessous constituant les épreuves d'admissibilité doivent être travaillés, ciselés sur le fond comme sur la forme. Ces examens sont très sélectifs et ces notes doivent montrer au jury votre capacité à occuper de manière très qualitative les fonctions des cadres d'emploi A+.

Il ne s'agit pas d'une formalité où il suffirait "d'obtenir la moyenne", mais de véritables épreuves d'admissibilité qui vous invitent à prendre une posture réflexive, exigeante... et passionnante dont on sort grandi !

- La présentation de son parcours professionnel (2 pages maximum)

Elle doit permettre de mettre en relief de manière réflexive et probante votre trajectoire professionnelle. Comment les lignes de fond singulières de votre parcours montrent ou démontrent votre capacité à occuper les missions relevant du cadre d'emploi des administrateurs ou des ingénieurs en chef qui vous seront confiées ?
Sur la forme, ce ne doit pas être un CV, mais bien une note rédigée.

- La lettre de motivation (2 pages maximum)

Elle doit, sans être redondante avec le premier document, montrer quelles sont vos motivations pour devenir un administrateur ou un ingénieur en chef, en s'appuyant sur les savoirs être et savoir faire induits par votre expérience.

- Le rapport présentant d'une réalisation professionnelle (3 pages maximum)

Elle sert à mettre en valeur une expérience probante qui démontre vos compétences transférables dans les missions d'un cadre territorial de niveau A+. Attention, ce n'est pas le projet en lui-même qui intéresse le jury, mais vous-même, votre contribution propre, votre style de management, vos compétences mis en oeuvre dans cette réalisation. On attend aussi de vous de réelles capacités d'évaluation, y compris sur vous-mêmes et vos pistes de progrès. 

L'épreuve d'admission : l'oral avec le jury (entretien avec le jury destiné à apprécier les motivations et les aptitudes du candidat)

L'épreuve orale se décompose en 2 parties.

1- Votre présentation en 3mn (précises)

L'objectif principal est d'exprimer en quoi votre trajectoire professionnelle montre, de manière probante, vos capacités à occuper les missions relevant du cadre d'emplois des administrateurs territoriaux. N'oubliez pas que le jury aura connaissance de votre dossier.
L'objectif secondaire est de proposer subtilement des sujets que vous maîtrisez pour donner envie au jury de vous questionner par la suite sur ces thèmes.

Sans note et dans ce délai très court, vous devrez donner à voir au jury :
. la dynamique de votre trajectoire professionnelle et la singularité de votre parcours,
. en quoi cela vous invite à rejoindre le cadre d'emplois des administrateurs territoriaux ou des ingénieurs en chef,
. tout en tendant des perches au jury pour des questions de relance,
. tout en montrant subtilement qu'en cas de réussite à cet examen, vous avez de bonnes chances d'être nommé, soit dans votre collectivité actuelle (sans exclure une future mobilité), soit suite à l'aboutissement de votre démarche en cours vers une collectivité ou un type de collectivités compatible avec le cadre d'emplois.

Dernier conseil : inutile d'être exhaustif, le jury a votre dossier, privilégiez les points saillants sur lesquels vous voulez attirer l'attention du jury.

2- questions/réponses

Les questions du jury concerneront d'abord votre présentation et votre dossier pendant une dizaine de minutes, puis exploreront votre culture territoriale en s'éloignant progressivement de votre zone de confort.

Il s'agit de faire des réponses à la fois pertinentes et concises (1 à 2 mn), les élevant tant que possible au niveau des enjeux et de la vision stratégique, dans une juste affirmation de soi. Bref, ce que nous développons tous les jours auprès de nos équipes de DG et nos élus !

Des questions de mise en situation peuvent aussi être posées. Il s'agit en général de situations managériales ou RH (Ex : Un de vos collaborateurs se présentent au bureau à 14h en état d'ébriété. Que faites-vous ?). Là encore les réponses doivent être pertinentes et concises. Au-delà de vos compétences, elles permettent de mettre en lumière vos postures managériales et la manière avec laquelle vous collaborez avec vos subordonnés, mais aussi vos collègues d'autres directions, vos supérieurs hiérarchiques vos élus, les usagers...

Dernière information : en 2016, le jury a donné la dernière minute de l'entretien au candidat pour ajouter un élément de son choix...

 


Retour à la page dédiée aux candidats de l'examen professionnel

RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

 

 

06 juillet 2017

04 07 2017 : Élection au bureau de l'AATF

election AATF recad

Le 4 juillet 2017, lors du Congrès annuel de l'Association des Administrateurs Territoriaux de France qui s'est tenu à Paris dans le site prestigieux de l'UNESCO, trois lauréats de l'examen professionnel ont fait leur entrée au bureau national.

Désormais, nous sommes ainsi représentés dans les principales associations professionnelles :

Bureau de l'AATF

  • S50 DL Doriane LEBORGNE HUART
  • S50RB Remy BERTHIER
  • S50 NJ Nadiège JOLY

Bureau du SNDGCT

  • S50 LD Lyndia DESNOUES
  • S50 PL Pierrick LOZÉ
  • S50 LB Laurent BACQUART

Bureau de l'ADGCF

  • S50 MC Mathieu CHARTRON
  • S50 HB Hervé BOULLE

Conseil d'administration de l'ADT-INET

  • s50 IM Isabelle MOREL

 


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

 

05 juin 2017

28 03 2017 : Remise officielle des attestations de réussite

Charlotte Sorrin

Le 28 mars 2017, les attestations de réussite à la session 2016 de l'examen professionnel d'administrateur territorial a été ont été remise aux lauréats par Muriel SAUVEGRAIN, Vice-présidente du CNFPT, en présence de Véronique ROBITAILLIE, DGA du CNFPT et Directrice de l'INET et de Bruno PAULMIER, Président du jury 2016 et DGS de Niort, au cours d'une après-midi d'échanges au siège du CNFPT.

Muriel SAUVEGRAIN  Paulier robitaillie

Bruno Paulmier, Président du jury 2016, a salué les efforts accomplis par les lauréats et s'est félicité de la qualité des candidats rencontrés et du niveau atteint aujourd'hui par ces candidats. C'est le signe de la maturité et de la performance du dispositif de l'examen professionnel qui après 3 ans aurait trouvé son rythme de croisière. Il a également félicité le service concours du CNFPT pour son professionnalisme et s’est réjoui  de sa certification "Iso" et donc de la démarche d’amélioration continue portée par le CNFPT.

L’examen professionnel permet désormais d'ouvrir un nouveau vivier d'administrateurs aux profils différents et complémentaires de ceux issus de la filière concours (analyse partagée par Véronique Robitaillie). Ce renouvellement ouvre tout particulièrement la porte aux femmes et contribue également à briser le plafond de verre encore trop souvent une réalité dans les collectivités territoriales.

Bruno Paulmier regrette toutefois la faiblesse des connaissances et des intérêts portés au monde rural qui constitue pourtant un élément fondamental dans le paysage territorial. Ceci s’explique par une surreprésentation des candidats urbains, issus de grandes collectivités mais il encourage donc tout particulièrement les approfondissements en raison des responsabilités assumées par les administrateurs en région, département et EPCI souvent devenus XXL.

Dans tous les cas, il encourage les candidats et les lauréats à prendre en compte quatre enjeux pour la Fonction Publique Territoriale du 21ème siècle à construire :

  • la défense de l'utilité de l'action publique, de la performance des services publics et de l'organisation publique (la FPT est une ressource et pas une charge pour la collectivité)
  • le développement durable des territoires
  • la bienveillance vis à vis des hommes et des femmes, qui peuvent parfois être en souffrance du fait des bouleversements importants à l'œuvre dans nos organisations (accompagnement au changement dans le respect des personnes)
  • la République à laquelle chacun contribue notamment en agissant en matière de cohésion sociale et territoriale.

Il encourage également les nouveaux administrateurs à travailler en coopération avec les autres strates territoriales et les autres composantes du développement des territoires (Etat, secteur associatif ou privé) en vue de répondre à la raréfaction des ressources financières publiques et l'obligation de cohérence et de complémentarité. Pour cela, et pas seulement, les administrateurs doivent être parfois en capacité de "renverser la table", c'est à dire d'adopter un regard nouveau et d'être force de proposition et de persuasion notamment vis à vis des élus.

Groupe  Dorian and co


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

24 avril 2017

3 questions à... Betty CHOLLET

Portrait 

Quel est votre parcours professionnel ?  

IDBC2 ombreIl est très diversifié alternant des postes dans la fonction publique d'Etat, dont je suis originaire et en détachement à plusieurs reprises, dans la fonction publique territoriale. Le « fil rouge » de ces postes successifs est la  mise  en  oeuvre  des  compétences  attachées à mon métier de juriste public. En parallèle, la grande constante de ce parcours est, jusqu'à présent, l'action au plus près des élus de terrain, directement pour leur compte ou pour la mise en œuvre de l'ingénierie de l'Etat, en particulier sur les questions de développement de la coopération intercommunale depuis la première loi s'y rapportant en 1992. 

J'ai eu l'occasion d'exercer des responsabilités de direction dans la quasi totalité des niveaux de collectivités territoriales et la diversité de ces expériences, ajoutée à l'apport des missions assurées en préfecture ou tribunal administratif, a considérablement développé mon goût pour la conduite des équipes tout en approfondissant ma culture administrative. Je suis actuellement directrice de l'action juridique et institutionnelle au Département du Gers avant d’entamer, d’ici quelques jours, une nouvelle étape dans la sphère Etat.

La démarche de mobilité que je mets ainsi en œuvre depuis le début de ma carrière est à mon sens source d'enrichissement personnel et professionnel, pour moi-même évidemment mais aussi pour toutes les structures dans lesquelles j'ai pu servir : cela génère une capitalisation qui permet de proposer de nouvelles modalités de travail et de témoigner d'expériences dont les enseignements peuvent être utiles, qu'il s'agisse de s'en inspirer ou à l'inverse de s'en prémunir. Et la dualité Etat / territoriale, en allers-retours, est propice à l'acquisition d'un équilibre qui permet, dans chaque sphère, de mieux aider à appréhender les logiques particulières de l'action publique.

Quelles sont aujourd’hui vos aspirations professionnelles ? 

Je suis indéfectiblement attachée à l'action publique et à ses valeurs au service des territoires. C'est la raison pour laquelle je priorise la mise en œuvre de la diversité de mes compétences et de mon expérience au plus près de ceux qui la conduisent, poursuivant ainsi l'enrichissement mon parcours professionnel. Mon objectif majeur est donc de poursuivre cet investissement au niveau plus stratégique encore de décision qui est celui d'un administrateur territorial, au service quotidien des citoyens et des élus.

Ma prédilection va d'emblée aux territoires ruraux, où les problématiques d'accès des services au public, de proximité de l'action publique et de désenclavement sont souvent cruciaux et dont j'ai pu mesurer combien ils sont porteurs de dynamiques et d'investissements humains puisqu'ils ont été jusqu'alors, pour l'essentiel, le cadre de mon intervention.

La prise de responsabilités d'administrateur pour un EPCI issu de la mise en œuvre du dernier schéma départemental de la coopération intercommunale, pour une collectivité départementale ou régionale dans les nouvelles conditions issues de la loi NOTRe, sera le cadre de la réalisation de ces aspirations professionnelles qui sont aujourd'hui les miennes.

Reperes BC

Si vous étiez…

Un paysage : le bleu intense du ciel sur les cimes enneigées des Alpes
Un personnage célèbre : Rosa Parks
Une musique : le bouleversant morceau « Suninga » de Richard Bona
Un lieu : le village de Larroque-Engalin en mai
Une œuvre : « Une page d'amour » de Zola

 

 

Ce profil suscite votre intérêt ? Vous pouvez contacter Betty Chollet à l'adresse Betty.chollet@orange.fr


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

Posté par Reseau LEPAT à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10 avril 2017

Etre candidat à l'examen professionnel d'administrateur territorial - Session 2017

examen

 

Qui peut être candidat ?

- les attachés principaux et directeurs territoriaux, conseillers principaux territoriaux des activités physiques et sportives de deuxième et première classe, en activité ou en détachement justifiant, au premier janvier de l’année de l’examen, de 4 ans de services effectifs dans l’un de ces grades,

- les fonctionnaires territoriaux de catégorie A qui ont occupé, pendant au moins 6 ans, un des emplois fonctionnels listés sur la page dédiée du site du CNFPT.

Quel calendrier ?

     S15fait28 mars 2017 : Arrêté portant ouverture de l'examen professionnel (publié au JORF le 09 avril 2017)
     S15fait15 mai 2017 : Ouverture de la période d'inscription sur le site du CNFPT
        - Accéder directement à la page du site du CNFPT permettant de télécharger le dossier de préinscription,
        - Télécharger la notice explicative concernant le dossier d'inscription.
     S15fait9 juin 2017 : Date limite d'inscription sur le site du CNFPT
     S15fait16 juin 2017 : Date limite d'envoi du dossier, y compris les épreuves d'admissibilité

     S15fait
à partir du 10 juillet 2017
 : examen des dossiers par le jury

     S15fait1er août 2017 : publication de la liste des 63 candidats admissibles
     S15fait28-30 août 2017 : préparation à l'oral par le CNFPT (simultanément à Paris, Angers et Montpellier)

  • 15 septembre 2017 : Date limite de transmission par les candidats des notations/évaluations des 10 dernières années.

  • 16-20 octobre et 6-9 novembre 2017 : épreuve orale à Paris

  • novembre 2017 (période indicative) : publication de la liste des candidats admis
  • novembre 2017 (période indicative) : transmission par les candidats des attestations (ou dispenses) précisant qu'ils sont à jour de leurs diverses obligations de formation.
  • décembre 2017 (période indicative) : publication au JORF de la liste d'aptitude rassemblant l'ensemble des lauréats

Quel soutien le réseau des lauréats peut-il apporter aux candidats ?

  • Avant la remise des dossiers :
    - échanges et conseils personnalisés sur les attendus du dossier écrit.
    - quelques conseils méthodologiques sur ce site.
    -
  • Entre la publication de la liste des admissibles et les épreuves orales :
    - échanges et conseils personnalisés sur les attendus de l'épreuve orale et sur la manière de s'y préparer.
    - quelques conseils méthodologiques sur ce site.
  • Après la publication de liste des candidats admis :
    - accueil dans le réseau des lauréats de l'examen professionnel,
    - échanges et conseils sur les éléments complémentaires à remettre au CNFPT pour montrer que le lauréat à rempli toutes ses obligations en terme de formation,
    - échanges et conseils sur les modalités pratiques nécessaire pour pouvoir être nommé,
    - échanges et conseils sur le parcours de formation à élaborer suite à la réussite à l'examen professionnel,
    - soutien aux lauréats en démarche de mobilité.

Qui contacter ?

Nous serons ravis de répondre à vos questionnements, tant sur l'opportunité de présenter votre candidature que pour vous accompagner au long de l'aventure exigeante mais très enrichissante de la participation à un tel examen professionnel.

En bas de la page principale de ce site, vous trouverez le lien vers le trombinoscope actualisé des lauréats de l'examen professionnel des sessions précédentes.

  • Un classement géographique peut vous permettre de trouver des contacts de lauréats à proximité de votre collectivité.
  • Un classement par strate de collectivité peut vous permettre de cibler les lauréats selon le type de vos questions.
  • Les fonctions et collectivités mentionnées pour chaque lauréat peuvent aussi orienter votre choix.

Qui composent le jury ?

Pour la session 2017, la composition du jury est désormais connue :

Marie-Francine François, Présidente  
Astrid Froidure-Lepetit, Suppléante

Élus locaux
40 afroidure Astrid Froidure-Lepetit, 40 payache Patrick Ayache, 40 droussel Didier Roussel

Fonctionnaires territoriaux
40 etarragon Estelle Tarragon, 40 sil Corinne Cordier, 40 sil Thomas Meekel

Personnalités qualifiées
40 jpdayras Jean-Pierre Dayras, 40 jdion Julien Dion, 40 mcfrancois Marie-Francine François 

Pour aller plus loin :

- Arrêté portant ouverture de l'examen professionnel (session 2017)
- Plaquette de présentation de l'examen professionnel
- Éléments de cadrage des épreuves
Composition du jury de la session 2017 l'examen professionnel d'administrateur territorial
- Liste des 63 candidats admissibles
- Page dédiée sur le site du CNFPT (à consulter impérativement !)


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

04 avril 2017

3 questions à... Florence EVEN

Portrait 

Quel est votre parcours professionnel ? 

IDFE2J'ai commencé ma carrière dans un département à la direction de la solidarité où j'étais en charge de l'aide sociale aux adultes (personnes âgées et personnes en situation de handicap, aide médicale bénéficiaires du RSA).

Puis j'ai travaillé dans deux Régions en responsabilité des politiques de formation professionnelle des demandeurs d'emploi ainsi que des formations sanitaires et sociales. 

J'ai également travaillé en Conseil Economique Social et Environnemental Régional sur des activités de prospective et d'évaluation des politiques publiques.

Je suis actuellement et depuis 2013 en détachement sur un poste de direction générale dans une Université de taille moyenne, où je me suis occupée du patrimoine, du numérique, de la recherche, et plus récemment de la formation, de l'innovation et des relations internationales.

Quelles sont aujourd’hui vos aspirations professionnelles ?

Je suis intéressée par des postes de direction en Région ou de DGA en département (solidarité) ou agglomération, si possible dans des contextes de forte innovation et sur des enjeux de cohésion sociale et territoriale.

 Si vous étiez…Reperes FE

 Un paysage : le Chimborazo (Equateur)
Un personnage célèbre : Derrida
Une musique :Steve Reich
Un lieu : Landmannalaugar (Islande)
Une oeuvre : Le ravissement de Lol V. Stein de Marguerite Duras 

 

Ce profil suscite votre intérêt ? Vous pouvez contacter Florence Even à l'adresse florence-even@orange.fr


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

Posté par Reseau LEPAT à 17:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mars 2017

3 questions à... Isabelle RIOUX

Portrait 

Quel est votre parcours professionnel ? 

IDIR ombreJ’ai principalement occupé des emplois fonctionnels (DGS ou DGA) dans des communes de 10 à 20 000 habitants en région parisienne (Villepreux et Le Vésinet - 78-, Le Raincy - 93-) puis en Normandie à Deauville, surclassée touristiquement.

Mes premières missions dans ces villes, souvent en difficultés financières en l’absence de tissu économique, ont consisté à rationaliser le budget, les commande et achat publics ainsi qu’à organiser les services. En parallèle, j’ai eu à accompagner des dossiers d’aménagement urbain (zone d’aménagement concerté, restructuration d’une station d’épuration, toilettage de POS…) et animation du territoire (culture, politique de la ville…).

Puis pendant presque 10 ans, j’ai occupé les fonctions de DRH au Conseil départemental de l’Orne (61), transformant un service du personnel en direction : gestion RH intégrée, plan de formation, création d’une équipe pluridisciplinaire visant à l’amélioration des conditions de travail et au maintien dans l’emploi, communication interne,... Faisant partie du CODIR, j’ai pu participer à de grands chantiers transversaux (“lolfisation” du budget, décentralisation phase 2 et réorganisation des services collèges-aménagement du territoire/routes…).

A l’issue d’un bilan managérial à l’INET, je me suis une nouvelle fois orientée vers les services publics de proximité en devenant fin 2010 DGS de la ville de Gap dans les Hautes Alpes (40 000 habitants). Dès 2014, la perspective d’une création d’agglomération avec la fusion de 2 communautés de communes devait satisfaire mon appétence pour la structuration des territoires et la réorganisation des services.

Au final, cette création ne s’est faite qu’a minima avec 2 villages, puis une communauté de communes en 2017. La mise en place des compétences de l’agglomération avec les seuls effectifs de la commune-centre a cependant été riche en nouveaux apprentissages.

Cette expérience m’a donné une vision plus large du territoire : l’intercommunalité en milieu péri-urbain et rural à la croisée des compétences de la Région, du Département et des pôles d’équilibre des territoires ruraux/Pays.

 

Quelles sont aujourd’hui vos aspirations professionnelles ?

Devenue administratrice territoriale depuis 2015, mes connaissances me conduisent à souhaiter - dans le contexte actuel de mutation de la Fonction publique - être la traductrice de la vision des élus du territoire qui m’accueillerait, être l’assistante de leur gouvernance.

Cette structure d’accueil pourrait être une agglomération importante, un conseil départemental de moyenne importance ou une direction transversale (ressources, RH…) d’une collectivité de grande taille.

Sans attache territoriale formelle, les régions “Atlantique”, Pays de Loire et Centre-Val de Loire ont ma prédilection.

Mon souhait de mobilité fonctionnelle s'insère logiquement à terme, dans la poursuite d’une évolution de carrière dans le grade d’administrateur hors classe.

Reperes IR 

 

Si vous étiez…
Un paysage : une lande
Un personnage célèbre : Bartabas
Une musique : La 9ème symphonie de Svorak
Une oeuvre : Les statues animalière de Pompon

 

Ce profil suscite votre intérêt ? Vous pouvez contacter Isabelle Rioux à l'adresse isabelle.rioux@ville-gap.fr


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

Posté par Reseau LEPAT à 12:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 mars 2017

17 03 2017 : Accueil par l'AATF

accueil 17 03 17 -7 accueil 17 03 17 -8 accueil 17 03 17 -2

Le 17 mars dernier, nous étions une quinzaine d'administrateurs issus de l'examen professionnel à répondre présents à l'invitation de l'Association des Administrateurs Territoriaux de France (AATF). Lors de cet accueil chaleureux, Fabien Tastet, son Président, a souligné que ce sont ainsi plus de 100 administrateurs issus de cette nouvelle voie d'accès qui viennent enrichir le cadre d'emplois.

Il a ensuite donné la parole à Remy Berthier qui s'est exprimé au nom de l'ensemble des administrateurs lauréats de l'examen professionnel en apportant les éléments suivants :

- Nous remercions l'AATF à divers titres.
Tout d'abord, sans elle, nous ne serions pas là ce soir. En effet, cette association a milité pour la création de l'examen professionnel qui permet de reconnaître des parcours riches et singuliers de cadres territoriaux expérimentés puisqu'ils entament pour la plupart le troisième tiers de leur carrière.
Ensuite, dès la mise en place de notre réseau collaboratif informel, les contacts ont été nombreux et chaleureux, comme en témoigne le mot de bienvenue que Fabien Tastet a bien voulu rédiger pour figurer en ouverture de notre site.
Enfin, la réception de ce soir et pour un grand nombre d'entre nous la journée d'information/formation qui l'a précédée ont été l'occasion de nous sentir pleinement à notre place dans la grande "famille" des administrateurs.

- En ajoutant les personnes qui ont expressément demandé à être excusées, ce sont plus de 40% des 107 lauréats de l'examen professionnel qui auraient souhaité répondre présents à l'invitation de l'AATF, certains de la complémentarité entre notre réseau et les actions de l'association.
Pour ne prendre qu'un seul exemple, nous sommes persuadés que l'AATF est le bon canal pour porter les évolutions statutaires qui permettraient de lutter efficacement contre le phénomène des "reçus/collés". Cette épée de Damoclès qui menace plusieurs d'entre nous est incompréhensible au vu du caractère très qualifiant des épreuves et du taux de sélectivité de 7% de candidats admis. Nous pensons plus particulièrement à l'interdiction du "double-détachement", qualifiée d'"ubuesque" dans la conclusion du bilan officiel de la session 2016 par le président du jury, qui oblige les deux tiers de lauréats DGS/DGA à quitter leur emploi fonctionnel pendant les 6 mois de stage dans le cadre d'emplois des administrateurs, mais aussi à la question de l'ouverture aux administrateurs territoriaux de certains emplois fonctionnels des communes de 20 à 40 000 habitants dont les responsabilités sont souvent très élevées dans des contextes éminemment complexes.

En conclusion, nous nous réjouissons de cet accueil fraternel à l'AATF, ici comme dans les délégations régionales, et de nos collaborations actuelles et futures !

accueil 17 03 17 -4

Pour aller plus loin :

- Retour en image sur la journée de formation du 17 mars 2017 suivi de l'accueil des administrateurs issus des trois sessions de l'examen professionnel sur le site de l'AATF


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

Posté par Reseau LEPAT à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 mars 2017

3 questions à... Christian DEBIEVE

 

IDCD ombre

Portrait 

Quel est votre parcours professionnel ? 

Essentiellement des fonctions de directeur général de services de villes et d’EPCI dans le Nord-Pas-de-Calais (BETHUNE et environs), en Haute-Savoie (SAINT-GERVAIS-Les-BAINS et environs) et dans la Drôme (MONTELIMAR). Une expérience de 4 années de consultant auprès des collectivités et des expériences « parallèles et ponctuelles » de direction d’office de tourisme, d’établissement thermal et de festival international d’humour.

 Je suis aujourd’hui directeur du Pôle métropolitain Caen-Normandie-Métropole (1 million d’habitants).

 

Quelles sont aujourd’hui vos aspirations professionnelles ?

« Du gagnant/gagnant. » Elles n’ont pas vraiment changé depuis mon début de carrière : pouvoir innover, « créer de l’action territoriale », mettre mon expérience au service d’une organisation et en contrepartie continuer à apprendre dans des domaines nouveaux. Je me détermine par rapport à la vision et au projet, au cas par cas.

Je recherche plutôt un poste en Normandie ou dans les Hauts-de-France. S'il fallait choisir, plutôt une direction en Conseil Régional ou au CNFPT.

Reperes CD

 

 

Si vous étiez…
Un paysage : une plage du nord
Un personnage célèbre : Eric Clapton
Une musique : un blues
Un lieu : une scène

Une oeuvre : L'étranger de Camus

 

Ce profil suscite votre intérêt ? Vous pouvez contacter Christian Debiève à l'adresse christian.debieve@caen-metropole.fr


RETOUR à la page principale et au trombinoscope


 

Posté par Reseau LEPAT à 12:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,