Charlotte Sorrin

Le 28 mars 2017, les attestations de réussite à la session 2016 de l'examen professionnel d'administrateur territorial a été ont été remise aux lauréats par Muriel SAUVEGRAIN, Vice-présidente du CNFPT, en présence de Véronique ROBITAILLIE, DGA du CNFPT et Directrice de l'INET et de Bruno PAULMIER, Président du jury 2016 et DGS de Niort, au cours d'une après-midi d'échanges au siège du CNFPT.

Muriel SAUVEGRAIN  Paulier robitaillie

Bruno Paulmier, Président du jury 2016, a salué les efforts accomplis par les lauréats et s'est félicité de la qualité des candidats rencontrés et du niveau atteint aujourd'hui par ces candidats. C'est le signe de la maturité et de la performance du dispositif de l'examen professionnel qui après 3 ans aurait trouvé son rythme de croisière. Il a également félicité le service concours du CNFPT pour son professionnalisme et s’est réjoui  de sa certification "Iso" et donc de la démarche d’amélioration continue portée par le CNFPT.

L’examen professionnel permet désormais d'ouvrir un nouveau vivier d'administrateurs aux profils différents et complémentaires de ceux issus de la filière concours (analyse partagée par Véronique Robitaillie). Ce renouvellement ouvre tout particulièrement la porte aux femmes et contribue également à briser le plafond de verre encore trop souvent une réalité dans les collectivités territoriales.

Bruno Paulmier regrette toutefois la faiblesse des connaissances et des intérêts portés au monde rural qui constitue pourtant un élément fondamental dans le paysage territorial. Ceci s’explique par une surreprésentation des candidats urbains, issus de grandes collectivités mais il encourage donc tout particulièrement les approfondissements en raison des responsabilités assumées par les administrateurs en région, département et EPCI souvent devenus XXL.

Dans tous les cas, il encourage les candidats et les lauréats à prendre en compte quatre enjeux pour la Fonction Publique Territoriale du 21ème siècle à construire :

  • la défense de l'utilité de l'action publique, de la performance des services publics et de l'organisation publique (la FPT est une ressource et pas une charge pour la collectivité)
  • le développement durable des territoires
  • la bienveillance vis à vis des hommes et des femmes, qui peuvent parfois être en souffrance du fait des bouleversements importants à l'œuvre dans nos organisations (accompagnement au changement dans le respect des personnes)
  • la République à laquelle chacun contribue notamment en agissant en matière de cohésion sociale et territoriale.

Il encourage également les nouveaux administrateurs à travailler en coopération avec les autres strates territoriales et les autres composantes du développement des territoires (Etat, secteur associatif ou privé) en vue de répondre à la raréfaction des ressources financières publiques et l'obligation de cohérence et de complémentarité. Pour cela, et pas seulement, les administrateurs doivent être parfois en capacité de "renverser la table", c'est à dire d'adopter un regard nouveau et d'être force de proposition et de persuasion notamment vis à vis des élus.

Groupe  Dorian and co


RETOUR à la page principale et au trombinoscope